Google+
Facebook
Twitter
RSS

Peut-on investir en loi Pinel sans apport ?

[Total : 0    Moyenne : 0/5]

Tweet about this on Twitter0Share on Facebook0Share on Google+0

Investir en loi Pinel sans apport est-il possible ?

Investir en loi Pinel sans apport est-il plus avantageux ?

Investir en loi Pinel sans apport est-il plus avantageux en terme de fiscalité ?

Est-il possible d’investir en loi Pinel sans apport ?  Se lancer dans l’investissement locatif et Investir en loi Pinel, permet à l’investisseur en immobilier d’acquérir, par le biais d’un crédit immobilier ou non, un logement immobilier neuf, qui sera destiné à la location pendant 6, 9 ou 12 ans et de bénéficier de réduction fiscales pendant la durée de la mise en location. Toutefois, investir en loi Pinel nécessite t-il un apport financier pour acheter un logement immobilier neuf ? L’investisseur en immobilier doit-il financer partiellement ou totalement l’acquisition de son logement immobilier neuf ? Quelle somme faut-il apporter à l’organisme prêteur pour optimiser son projet de défiscalisation immobilière ?

Investir en loi Pinel sans emprunt peut être moins intéressant

Investir en loi Pinel nécessite que le logement immobilier neuf acquit remplissent certaines conditions imposées par le dispositif Pinel. La location du bien acquit va générer des revenus fonciers qui seront déclarés comme les autres revenus, dans la catégorie loyers et fermages. On parle alors de bénéfice foncier (recettes locatives supérieurs supérieurs aux charges locatives) ou de déficit foncier (recettes locatives moins élevées que les charges locatives). Contracter un crédit immobilier dans le but d’investir en loi Pinel, va permettre d’utiliser le levier qu’offre un prêt immobilier. En effet, l’investisseur en immobilier qui emprunte pourra déduire en totalité les intérêt de l’emprunt de ses recettes locatives. L’impact de la déduction de ces intérêts au niveau des revenus du particulier ainsi que sa fiscalité sera abordé par la suite.

De nombreux particuliers pourrait être réfractaires au crédit immobilier et préférerait réaliser un investissement locatif en loi Pinel en utilisant leur épargne. Toutefois, en terme de fiscalité, cette opération peu s’avérer moins intéressante car sans crédit immobilier, le bénéfice foncier augmente l’impôt sur le revenu et peut faire disparaître l’effet de la réduction fiscale du dispositif Pinel. En payant cash son investissement locatif immobilier, l’investisseur paiera également le prix de son bénéfice foncier. L’avantage fiscale inhérent au dispositif Pinel peut ainsi être annulé par le choix de ne pas recourir à l’emprunt.

En contractant un crédit immobilier, l’investisseur en immobilier pourra alors réduire ses bénéfices fonciers, et de ce fait, éviter de de payer de l’impôt supplémentaire sur ces recettes locatives.En faisant le choix contraire, l’investisseur en immobilier devra alors déclarer l’ensemble de ses recettes locatives dans la catégorie loyers et fermages figurant dans la déclaration de revenus fonciers. Ne pas recourir à un prêt revient à déclarer la totalité des loyers.

Dans tous les cas, il est important de choisir la solution qui optimisera la situation patrimoniale et fiscale de l’investisseur en immobilier.

Investir en loi Pinel sans apport n’est pas obligatoire

Lorsqu’un investisseur réalise un achat destiné à être sa résidence principale, certains organismes prêteurs imposent à l’emprunteur un apport personnel destiné à couvrir certains frais (frais de notaire par exemple). Le montant de cet apport peut dans certains cas s’élever jusqu’à 20% du montant global de l’emprunt. Cet apport est un gage de sécurité pour l’établissement prêteur, il permet également de réduire l’effort financier mensuel de l’investisseur en immobilier, ce qui réduit le coût global de l’opération in fine, les intérêts de l’emprunt pour une résidence principale n’étant pas déductibles des revenus.

Dans le cas d’un investissement locatif immobilier en loi Pinel, ces intérêts sont à 100% déductibles des recettes locatives. Il apparait ainsi qu’il peut être intéressant pour l’investisseur en immobilier de bénéficier d’intérêts d’emprunts qu’il pourra déduire des recettes locatives afin d’alléger sa fiscalité.

L’investissement locatif sans apport est donc possible en loi Pinel. Dans ce cas, l’organisme prêteur pourra financer l’investisseur en immobilier à 110%. L’offre de prêt englobera ainsi les frais de notaire et de garantie.

Tweet about this on Twitter0Share on Facebook0Share on Google+0
Réduisez vos impôts avec la loi Pinel !

Vous souhaitez investir dans l'immobilier locatif et Réduire vos impôts ? Jusqu'à 63 000€ de réduction d'impôts avec la Loi Pinel !